Alors voilà, il arrive que les mots manquent que seul l'effarement demeure. Mes seules armes sont mes pinceaux, les histoires que je me raconte face à mes toiles, les poussières d'or que je souffle dessus...

J'espère vous voir ce WE, à l'espace des Blancs Manteaux... dans l'attente que le vent du bonheur caresse sur

vos vies.

ob